Partagez | .
 

 Joseph COLOMBEL → Je ne m'inquiète pas de vous voir tomber, je m'inquiète de vous voir vous relever.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Joseph Colombel
◆ Soldat en goguette ◆



■ mes posts : 50
■ avatar : Aidan Turner
■ profession : Officiellement, employé à l'Abassade de Vichy comme capitaine dans le génie ♠ Officieusement, membre du comité directeur de Honneur et Armée (réseau de résistance)

PAPIERS !
■ religion: Catholique
■ situation amoureuse: Célibataire
■ avis à la population:

MessageSujet: Joseph COLOMBEL → Je ne m'inquiète pas de vous voir tomber, je m'inquiète de vous voir vous relever.   Mer 19 Avr - 13:00


Colombel Joseph Paul
avatars (c) morphine, nymeria



Etat-civil
♠ Résistance → Honneur et Armée
Il fait partie du comité directeur, sous le pseudonyme X4 (membre de la branche Action et de la branche Renseignement).
♠ Âge du personnage
33 ans
♠ Nationalité
Française
♠ Statut
Célibataire
♠ Religion
Catholique
♠ Profession
Capitaine dans le génie, employé à l'ambassade de Vichy.


Interrogatoire

♠ A-t-il des manies ou des tics ? Il fume, comme la plupart des jeunes gens, pour se donner une contenance en société (cela lui évite de ne pas savoir quoi faire de ses mains), mais cependant infiniment moins depuis que la politique de privation a été instaurée et que par conséquent le tabac devient une denrée non seulement rare mais surtout non-essentielle à la survie. — Il aime mieux écouter en hochant la tête que de s'épancher lui-même en discours. Mais quand il a un avis, il est presque impossible de le convaincre du contraire. Bien élevé mais insoumis, en quelque sorte. — Il est plus affectueux avec son épagneul nommé Gustave (en référence à l'écrivain Gustave Flaubert) qu'avec tout autre être vivant. Les gens peuvent facilement le mettre mal à l'aise, pas les chiens. Les chiens sont sincères dans leurs enthousiasmes. — Son apparence et son habit, toujours obsessionnellement propre mais sans ostentation ni fioritures inutiles, laissent penser qu'il est austère et dur ; mais qui gratterait la surface apercevrait une homme doté d'une profondeur intellectuelle et d'une sensibilité artistique peu communes pour un fils de catholique conservateur ennemi du divertissement. — Quand il est en désaccord avec quelque chose qu'on lui dit, il croise les mains devant lui, le poing gauche serré sur son poignet droit, comme pour s'empêcher d'avoir un geste inconsidéré. En dehors de cela, il passe pour quelqu'un de serein, voire de flegmatique, la plupart du temps.
♠ Son livre préféré ? La Bible, répondrait-il spontanément à qui lui poserait une telle question en société. Ce ne serait pas un mensonge, dans la mesure où il en a toujours un exemplaire dans ses affaires, où qu'il se rende, et que ce texte constitue pour lui un perpétuel sujet de réflexion, d'introspection et d'émerveillement. Pourtant, de très rares personnes sont au courant du penchant de Joseph pour la littérature contemporaine, et, quoiqu'il en fasse un secret, il ne peut réprimer un sursaut d'excitation quand entre en sa possession un recueil de poèmes que l'on se passerait sous le manteau... Il est en fait un discret ami des arts, en dépit de son éducation austère. Aussi aime-t-il tout particulièrement les poésies de René Char : c'est d'ailleurs en lisant les textes de son Placard pour un chemin des écoliers, vers 1940, que l'idée de la résistance s'est de plus en plus immiscée en lui.
♠ Son lieu préféré dans Paris ? Il y a encore quelques années, il aurait sans doute pensé au Quartier Latin : c'était à la fois un lieu de vie, grouillant d'étudiants et d'intellectuels, et en même temps un endroit où se promener en rêvant, le long de la Seine ou des élégantes allées du jardin du Luxembourg... Mais depuis que l'armée de l'air allemande s'y  est implantée, l'ambiance lui semble beaucoup plus pesante. Pour se ressourcer, il aime mieux, désormais, arpenter la campagne au Nord de Paris.
♠ Aime-t-il sortir et où ? Assez peu, de préférence. Il aime à penser qu'il aurait dû mener l'existence d'un dandy déclassé de la fin du XIXe siècle, plutôt que cette vie tellement pleine de bruit, d'agitation, de complots à ourdir... Le coin d'un âtre dans une chambre bien calfeutrée lui semble le plus idéal compagnon qui soit. Il n'est pas misanthrope pour autant (au contraire, il passe pour quelqu'un d'agréable et de disponible), c'est simplement que le silence lui manque, depuis que l'équivalent de deux capitales s'est déversé dans une seule... Et pourtant, ses convictions et fonctions nouvelles au sein d'Honneur et Armée le poussent à contraindre sa nature et à s'aventurer dans les lieux mondains. Se couper du monde et de la compagnie des hommes n'est pas un luxe que l'on peut décemment se permettre en ces temps obscurs. Il faut rester alerte, sur le qui-vive. Nouer des liens stratégiques. Rien de tout cela ne sied au caractère intime de Joseph, mais un sens aigu du devoir le pousse à s'accommoder des nouvelles règles du jeu...
♠ Comment vit-il les restrictions et les privations ? Ce n'est pas tellement physiquement qu'il souffre de cette situation : c'est plutôt moralement et philosophiquement. Selon lui, le monde ne devrait pas être ce qu'il est actuellement. Il est choqué et sidéré et, quand il ouvre les yeux et voit ce que son pays est devenu, ce qu'il devient un peu plus chaque jour, la sidération ne fait que croître en lui. La censure, l'entrave à la liberté de la presse, le simple fait que toute information devienne douteuse, sont pour Joseph des restrictions plus terrifiantes que la confiscation des biens matériels et que la privation de nourriture elle-même.
♠ Son avis sur les Allemands et l'occupation ? Sincèrement, Joseph ne comprend rien de ce qu'il se passe. Même en étant au cœur de la résistance, même en ayant fait ses études à l'académie militaire de Saint-Cyr, il a l'impression de n'avoir jamais compris comment les deux nations, française et allemande, en sont arrivées là. Il est un souverainiste et un nationaliste, au sens où il ne conçoit pas qu'un peuple décide d'en opprimer un autre pour divergence d'opinions et querelles de territoire : selon lui, si chacun restait chez soi en ne s'occupant que de l'intérêt de sa propre patrie sans s'inquiéter des voisins, tout irait beaucoup mieux. Pourquoi l'ego des uns met-il un point d'honneur à soumettre les autres ? Mystère. Quoiqu'il en soit, Joseph éprouve tantôt une sourde colère à l'encontre des Allemands, tantôt un sentiment humain de compassion car, après tout, beaucoup d'entre eux ne doivent pas non plus avoir compris grand-chose à la situation. Malgré cela, ces Allemands ne sont pas chez eux, et la lâcheté du gouvernement français et son incapacité à les repousser hors des frontières françaises sont inadmissibles.
♠ Son avis sur les Juifs ? En dehors de leur mauvaise lecture des Saintes Ecritures et de leur évident prosélytisme religieux, Joseph n'en pense rien. Du moins, il n'en pensait rien jusqu'à ce que l'Allemagne en dise quelque chose. La façon dont ils ont été d'abord ostracisés puis violentés l'écœure au plus haut point. Cela fait bien longtemps que l'on a découvert que cette haine dont ils sont victimes n'a pas pour origine une divergence de points de vue religieux : c'est bien davantage un besoin de stigmatiser et d'oppresser une partie de la population sur des critères subjectifs et vils. L'instinct grégaire des Français et la facilité avec laquelle les gouvernements ont manipulé la population pour qu'elle entre dans cet ignoble scénario de délation et de violence est une source d'effroi pour Joseph. C'est aussi pour lutter contre cet effroi, contre cet écœurement vis-à-vis du genre humain, qu'il est entré en résistance. C'était soi cela, soit perdre définitivement foi en la charité humaine.
♠ Son avis sur les festivités organisées par les Allemands ? Exhibition sordide et pavane honteuse. Façade de joie complètement artificielle pour recouvrir vainement un désespoir et une rage suintante. C'est tout ce que Joseph en pense.
♠ Son avis sur le gouvernement de Vichy et la politique de collaboration ? C'est ce qu'il y a de pire, c'est le plus grand vecteur de misère et de souffrance pour la France, à l'heure actuelle. Joseph déteste sans doute encore plus les Français qui collaborent que les Allemands qui oppressent. Il les perçoit comme des traîtres. Comme des traîtres, et comme des impies, ce qui est encore plus grave. Quel genre de personne lisant la parole du Seigneur peut en même temps avoir l'audace et la cruauté de faire partie d'un régime qui promeut la haine et la violence ? Toutes les personnes baptisées et soi-disant religieuses qui participent à la collaboration devraient être excommuniées purement et simplement, car elles font clairement fi des trois vertus théologales que sont la Foi, l'Espérance et la Charité, par leurs propos et par leurs actions. C'est d'ailleurs après une conversation houleuse sur ce thème que Joseph s'est éloigné de sa famille, dont les membres sont pour la plupart des sympathisants du maréchal Pétain. Le plus grand sacrifice que lui ait demandé de faire Honneur et Armée est sans nul doute ce double rôle qu'il doit jouer : faire partie du gouvernement de Vichy, pour mieux le saboter de l'intérieur. Côtoyer cette bande de criminels qui s'ignorent, même si c'est pour pouvoir les contrer, le rend presque malade de rage. Et l'on sait que monsieur Colombel n'est pas du genre à enrager facilement !


Qui suis-je ?

☆ Prénom/Pseudo ?
Broken bones.
☆ Âge ?
23 ans.
☆ Etudes/Métier ?
Etudes de lettres.
☆ Où as-tu connu YT ?
Sur PRD.
☆ Un truc à nous dire ?
Très beau design, soit dit en passant :)




Dernière édition par Joseph Colombel le Jeu 20 Avr - 10:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joseph Colombel
◆ Soldat en goguette ◆



■ mes posts : 50
■ avatar : Aidan Turner
■ profession : Officiellement, employé à l'Abassade de Vichy comme capitaine dans le génie ♠ Officieusement, membre du comité directeur de Honneur et Armée (réseau de résistance)

PAPIERS !
■ religion: Catholique
■ situation amoureuse: Célibataire
■ avis à la population:

MessageSujet: Re: Joseph COLOMBEL → Je ne m'inquiète pas de vous voir tomber, je m'inquiète de vous voir vous relever.   Mer 19 Avr - 13:00


Biographie
face à tout, à tout cela, un colt,
promesse de soleil levant !


1910. Cette année-là, les adeptes de divertissements littéraires pouvaient lire du Gaston Leroux en feuilletons dans Le Gaulois, revue que le sage monsieur Paul Colombel dédaignait tout au plus du coin de l'œil lorsqu'il passait devant les kiosques parisiens, au cours de ses rares promenades matinales. Cette même année, une inondation provoqua une crue exceptionnelle de la Seine, qui engloutit le Pont de l'Alma. Cet évènement inspira deux ou trois artistes qui se fendirent de quelques compositions picturales de plus ou moins bonne qualité. L'hydravion d'Henri Fabre fit des merveilles sur l'étang de Berre. Et une guerre douanière franco-allemande fut déclenchée par d'obscures raisons tarifaires. Décidément, rien de tout cela ne risquait de susciter l'intérêt de Paul Colombel, qui n'avait aux lèvres qu'un sujet et demi : premièrement, la théologie, secondement, et pour moitié, les bienfaits de l'éducation militaire. Si ce second sujet bourdonnait de plus en plus régulièrement aux oreilles de ses interlocuteurs, c'était parce que son épouse, Marie, allait donner naissance à leur premier enfant. Marie (née Marie Louise Deslandes) était une femme qui aurait pu être belle si elle n'avait eu constamment flanqués sur le visage cet air de soucis un brin valétudinaire ainsi que cette pâleur moite et cireuse qui donnait à ses traits des allures de masque mortuaire. Paul Colombel, quant à lui, était réellement beau, quasiment athlétique, mais il se défendait férocement de cette beauté gênante en s'affublant de vêtements coupés de la manière la plus austère et la moins seyante qui soit. Trois ans plus tôt, Marie avait cru être fiancée à un prince de conte de fée simplement caché sous un cocon défensif, qu'il lui faudrait précautionneusement l'amener à abandonner, mais, après deux années de mariage, elle savait désormais que son époux n'était rien de plus que ce que chaque jour il montrait de lui au monde : un fervent catholique issus d'une famille de conservateurs qui n'avait que faire du bien être ou de la beauté, et que seule intéressait l'intégrité morale. Joseph vit donc le jour dans ce foyer où régnaient rigueur intellectuelle et discipline morale, et il y fut adoré : complaisamment et à grand renfort de caresses et d'exclamations laudatives par sa mère, silencieusement et sans exagération par son père. Il apprit donc de Marie la tendresse et la sincérité, et de Paul la loyauté et la modestie. Ainsi que des pages entières des Ecritures, qu'il lui fallut connaître par cœur, dès son plus jeune âge.

*

« Je ne suis pas un héros, Guillaume. Je me lève chaque matin sans comprendre ce qu'il se passe. Je suis incapable d'analyser la situation ou d'être de bon conseil. C'est quelqu'un d'effaré et d'horrifié que tu veux avec toi ?
— Peut-être bien. Je te connais : tu ne supporteras pas très longtemps d'être seulement effaré et horrifié. Tu te lèveras un matin et tu auras besoin d'agir, en réaction contre cet effarement même », énonça prophétiquement Guillaume Vial.
Joseph tira un peu nerveusement sur son col empesé, d'un blanc extraordinaire. C'était la deuxième ou troisième fois que Guillaume lui faisait des propositions de moins en moins allusives. Une lumière diffuse étalait une couche de gris morne sur le paysage de Port-Marly qu'ils surplombaient. Il fallait s'éloigner de la capitale, pour parler en toute sécurité, désormais, et Joseph aimait la campagne de Port-Marly. Ce n'était pas toujours possible de s'y rendre, ou du moins cela ne se faisait pas sans difficulté, dans la mesure où les routes étaient souvent surveillées voire même barrées par les forces de l'ordre. Il aimait surtout le jardin de ce minuscule château abandonné qui avait jadis appartenu à Alexandre Dumas père, mais dont plus personne, désormais, ne se préoccupait le moins du monde. C'était un lieu de rendez-vous qui le rassurait. Guillaume n'était pas un imbécile, et il n'était pas sans savoir que l'Armistice avait scandalisé Joseph autant que lui. Plus silencieusement, mais autant. Ce qu'il commençait à manquer à Joseph, c'était l'espoir, et le manque d'espoir conduit au pessimisme. Guillaume fit un sourire et décida de caresser son camarade dans le sens du poil : il évoqua le "bon vieux temps", trouva le ton approprié pour faire une ou deux plaisanteries, puis prit un regard obscur et sérieux pour expliquer à Joseph pourquoi il avait foi en ce réseau, Honneur et Armé, dont il avait rêvé et qu'il parvenait progressivement à mettre sur pied. Une dernière supplique bien amenée eut facilement raison de Joseph, qui, s'il ne possédait pas le leadership de Guillaume, était le soldat et l'ami le plus dévoué et le plus intrépide qui soit, pour peu qu'un discours vibrant et sincère l'ait convaincu de suivre le mouvement.
Quelques semaines plus tard, Guillaume lui demandait si le pseudonyme "X4" lui convenait, ce à quoi Joseph répondit que cela ressemblait fort à un nom de médicament expérimental. Puis il se reprit immédiatement : « C'est un nom d'antidote », décréta-t-il. A cet instant, les deux hommes surent qu'ils étaient définitivement sur la même longueur d'onde.

*

« Vous êtes lugubre, ce soir, mon cher cousin ! Seriez-vous souffrant ? Ou contrarié, peut-être ? »
Sept paires d'yeux se tournèrent alors vers le discret Joseph, qui se redressa immédiatement sur son siège, où il s'était inconsciemment, et contrairement à son habitude, légèrement avachi. Il adressa à l'assistance son habituel sourire doux et franc.
« Je vous remercie de vous soucier de moi, Maxime. Je vais tout à fait bien, prononça-t-il lentement.
— Il est vrai que tu as l'air tout pâle ! » s'écria Anne-Louise, la sœur cadette de Joseph qui, allons savoir pourquoi, donnait toujours raison à Maxime.
Louison était d'ailleurs bien la seule, parmi les membres des deux familles, Colombel et Andrieu, à constamment défendre leur cousin. Quand Maxime avait sept ou huit ans et qu'il mugissait désespérément pour obtenir l'attention des adultes, on le grondait pour qu'il se taise et laisse parler son cousin, que l'on interrogeait sur ses études, sur ses goûts, et que l'on priait, enfin, de bien vouloir divertir l'assistance en récitant de mémoire le Cantique des Cantiques ou en jouant un air de musique. Joseph avait toujours aimé les dîners chez son oncle Andrieu, car c'était les seuls moments où son père lui lâchait la bride. Paul Colombel avait toujours été intérieurement aux prises avec un dilemme, en ce qui concerne l'éducation de son fils : il voulait en faire quelqu'un de vertueux et de raisonnable, mais, en même temps, il convenait qu'il soit un homme du monde, agréable en société. Aussi lui avait-il finalement permis d'apprendre la musique, moyen terme acceptable entre le sérieux et le divertissement. Mais, pour en revenir à Maxime, désormais brillant étudiant à la Sorbonne, il n'arrivait pas à se défaire de cette vieille habitude de se mesurer à Joseph, de le jalouser alors qu'il n'avait à présent plus de raison valable de se comparer à lui. Quelquefois, Joseph, par gentillesse et réelle envie de valoriser son cousin, lui demandait de lui parler de sa thèse en Littérature, mais Maxime devait y voir une marque de condescendance et se rebiffait.
Or, ce soir que Maxime décelait sur le font neigeux de son cousin une once de soucis, l'idée lui vint que son irréprochable aîné était peut-être moins noblement chevaleresque qu'on voulait bien le lui faire croire depuis toutes ces années. Il plissa les yeux d'un air lutin et décida de l'aiguillonner :
« Comment vont les choses, pour vous, à l'Ambassade ? »
Joseph avait toujours décelé chez Maxime une forme d'intelligence acerbe doublée d'une pugnacité impertinente qui l'avaient jusqu'alors fasciné mais qui aujourd'hui risquaient de l'embarrasser. Son cousin manquait de subtilité dans son interrogatoire, mais pas de clairvoyance dans ses conjectures. D'autant plus que le mot "Ambassade" faisait frémir d'excitation son oncle et sa tante. Inévitablement, on le pressa d'évoquer son travail dans le Génie. S'ils savaient ! Son travail était une besogne de Pénélope attendant son Ulysse : il démolissait la nuit, pour le compte d'Honneur et Armé, ce qu'il faisait mine de réparer le jour pour l'Ambassade ! Il vivait d'ailleurs assez mal cette hypocrisie forcée dans laquelle il se drapait, bien qu'il excellât, en revanche, dans l'art du sabotage insoupçonné.
« Je suis intimement persuadé que, dans une autre vie, Haussmann m'aurait demandé conseils. Je n'ai pas mon pareil pour tracer des routes rectilignes », déclara Joseph en souriant bénignement.
Heureusement pour lui, son oncle se mit alors à soliloquer et, quand enfin il se tut, chacun avait oublié le point de départ de cette conversation. A l'exception peut-être de Maxime qui, quoique décidé à observer le silence, jetait de temps à autres des regards sombres en direction de Joseph, qui, lui, irradiait de sérénité, semblait-il.

Spoiler:
 

(citation de René Char)



₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪



brûlé l'enclos en quarantaine

Je n'ai pas peur. J'ai seulement le vertige. Il me faut réduire la distance entre l'ennemi et moi. L'affronter horizontalement. → brokenbonesareunhappy





Dernière édition par Joseph Colombel le Jeu 20 Avr - 16:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Wilhelm Feigel
✗ Clandestin



Féminin

■ topics : FERMÉS
■ mes posts : 236
■ avatar : Mathieu Amalric
■ profession : Directeur de la Continental Films et responsable de la Propagande cinéma

PAPIERS !
■ religion: Protestant par naissance et par habitude
■ situation amoureuse: Officiellement célibataire, officieusement pas insensible aux jolis minois de tous bords...
■ avis à la population:

MessageSujet: Re: Joseph COLOMBEL → Je ne m'inquiète pas de vous voir tomber, je m'inquiète de vous voir vous relever.   Mer 19 Avr - 17:08

Oh, un futur Vevert ! clap
Bienvenue à toi bounce Bon courage pour la rédaction (qui me semble déjà bien avancée :D)

₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪

Il faut porter en soi le chaos pour engendrer une étoile qui danse - Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joseph Colombel
◆ Soldat en goguette ◆



■ mes posts : 50
■ avatar : Aidan Turner
■ profession : Officiellement, employé à l'Abassade de Vichy comme capitaine dans le génie ♠ Officieusement, membre du comité directeur de Honneur et Armée (réseau de résistance)

PAPIERS !
■ religion: Catholique
■ situation amoureuse: Célibataire
■ avis à la population:

MessageSujet: Re: Joseph COLOMBEL → Je ne m'inquiète pas de vous voir tomber, je m'inquiète de vous voir vous relever.   Mer 19 Avr - 19:15

Merci Wilhelm ! :)
Oui, l'inspiration m'est venue alors sans doute que pour une fois je ne vais pas mettre trois siècles à écrire ma présentation, héhé !

₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪



brûlé l'enclos en quarantaine

Je n'ai pas peur. J'ai seulement le vertige. Il me faut réduire la distance entre l'ennemi et moi. L'affronter horizontalement. → brokenbonesareunhappy



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maxime Andrieu
✗ Clandestin



Masculin

■ topics : OUVERTS
■ mes posts : 230
■ avatar : Julian Morris
■ profession : Etudiant en lettres et à l'Ecole Libre de Science Politique, stagiaire (relou) à l'ambassade de Vichy.

PAPIERS !
■ religion: Catholique, peu pratiquant
■ situation amoureuse: Célibataire
■ avis à la population:

MessageSujet: Re: Joseph COLOMBEL → Je ne m'inquiète pas de vous voir tomber, je m'inquiète de vous voir vous relever.   Mer 19 Avr - 23:02

Héhééé salut cousin face
Et bienvenue sur Yellow !! Franchement je suis super contente que tu te lances avec Joseph, parce que ce PV est trop chouette (et puis on va pouvoir faire des choses sympa avec Maxime gnihi )

Bref si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas, le staff est à ton entière disposition laugh (et ma boîte à MP particulièrement si tu veux parler lien et famille gnhehe )

A très vite et bon courage pour la rédaction dance

₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪

« Où le mal certain est irrémédiable, s'il est connu à temps, il peut être réparé »
(c) endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joseph Colombel
◆ Soldat en goguette ◆



■ mes posts : 50
■ avatar : Aidan Turner
■ profession : Officiellement, employé à l'Abassade de Vichy comme capitaine dans le génie ♠ Officieusement, membre du comité directeur de Honneur et Armée (réseau de résistance)

PAPIERS !
■ religion: Catholique
■ situation amoureuse: Célibataire
■ avis à la population:

MessageSujet: Re: Joseph COLOMBEL → Je ne m'inquiète pas de vous voir tomber, je m'inquiète de vous voir vous relever.   Jeu 20 Avr - 11:35

Merci beaucoup Maxime ! joy J'en suis justement à la partie de mon histoire qui parle de toi ;)
Je vais peut-être aller jeter un coup d'oeil à ta fiche de présentation, pour voir de quelle manière nous sommes cousins (comme on n'a pas le même nom, j'imagine que nos mères sont sœurs...?).

₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪



brûlé l'enclos en quarantaine

Je n'ai pas peur. J'ai seulement le vertige. Il me faut réduire la distance entre l'ennemi et moi. L'affronter horizontalement. → brokenbonesareunhappy



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maxime Andrieu
✗ Clandestin



Masculin

■ topics : OUVERTS
■ mes posts : 230
■ avatar : Julian Morris
■ profession : Etudiant en lettres et à l'Ecole Libre de Science Politique, stagiaire (relou) à l'ambassade de Vichy.

PAPIERS !
■ religion: Catholique, peu pratiquant
■ situation amoureuse: Célibataire
■ avis à la population:

MessageSujet: Re: Joseph COLOMBEL → Je ne m'inquiète pas de vous voir tomber, je m'inquiète de vous voir vous relever.   Jeu 20 Avr - 12:02

En effet, leurs mères sont sœurs ! 8D
Si tu vas voir ma fiche tu y verras une certaine Anne Colombel, qui est censée être la sœur de Joseph mais n'en tiens pas compte, elle était dans les PV à l'époque et nous l'avons enlevée depuis :) (enfin si tu veux que Joseph ait une soeur tu peux aussi of course mdr ) Pareil il me semble avoir évoqué une sombre histoire d'héritage mais tu fais comme tu veux, c'eyait il y a longtemps !
En tout cas n'hésite pas à m'envoyer un MP au besoin face

₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪

« Où le mal certain est irrémédiable, s'il est connu à temps, il peut être réparé »
(c) endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joseph Colombel
◆ Soldat en goguette ◆



■ mes posts : 50
■ avatar : Aidan Turner
■ profession : Officiellement, employé à l'Abassade de Vichy comme capitaine dans le génie ♠ Officieusement, membre du comité directeur de Honneur et Armée (réseau de résistance)

PAPIERS !
■ religion: Catholique
■ situation amoureuse: Célibataire
■ avis à la population:

MessageSujet: Re: Joseph COLOMBEL → Je ne m'inquiète pas de vous voir tomber, je m'inquiète de vous voir vous relever.   Jeu 20 Avr - 16:16

T'as vu comment j'ai trop un esprit de déduction ^^
J'ai lu dans ta fiche que le nom de jeune fille de nos mères que tu as choisi c'est Deslandes, je vais donc le reprendre dans la mienne pour qu'on soit raccord ;)
De toute manière tu me diras si ce que j'aurai écrit te convient, quand j'aurai posté la totalité de mon histoire !

EDITION : Je pense voir terminé ma fiche !... J'ai essayé d'évoquer tous les liens de mon personnage, mais du coup la partie "biographie" est assez longue, donc j'ai mis les deux dernières parties, les moins intéressantes, entre *spoiler*, pour donner l'illusion que ce n'est pas si long que ça ! ^^
J'espère que je n'ai pas raconté n'importe quoi... cache

₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪



brûlé l'enclos en quarantaine

Je n'ai pas peur. J'ai seulement le vertige. Il me faut réduire la distance entre l'ennemi et moi. L'affronter horizontalement. → brokenbonesareunhappy



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Edouard Cabanel
✗ Chef de réseau



Masculin

■ topics : OUVERTS
■ mes posts : 2313
■ avatar : Ryan Gosling
■ profession : Ambassadeur de Vichy à Paris

PAPIERS !
■ religion: Ne croit qu'à la politique. Dieu ? ça fait longtemps qu'il n'existe plus, non ?
■ situation amoureuse: Coincé dans un mariage malheureux avec Madeleine Claussat. Trop occupé à cause de son beau-père pour avoir le temps d'aller voir ailleurs.
■ avis à la population:

MessageSujet: Re: Joseph COLOMBEL → Je ne m'inquiète pas de vous voir tomber, je m'inquiète de vous voir vous relever.   Jeu 20 Avr - 16:51

J'ai juste eu le temps de lire le passage avec Guillaume qui est top ! J'adore . Je reviens au plus vite pour lire la suite gaga !

₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪


« On peut trouver du bonheur
même dans les endroits les plus sombres.
Il suffit de se souvenir
d’allumer la lumière »
J.K. Rowling (c) .bizzle


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joseph Colombel
◆ Soldat en goguette ◆



■ mes posts : 50
■ avatar : Aidan Turner
■ profession : Officiellement, employé à l'Abassade de Vichy comme capitaine dans le génie ♠ Officieusement, membre du comité directeur de Honneur et Armée (réseau de résistance)

PAPIERS !
■ religion: Catholique
■ situation amoureuse: Célibataire
■ avis à la population:

MessageSujet: Re: Joseph COLOMBEL → Je ne m'inquiète pas de vous voir tomber, je m'inquiète de vous voir vous relever.   Jeu 20 Avr - 17:12

Merci du petit mot :)
Ca me rassure que ça te plaise, pour le moment ! joy

₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪



brûlé l'enclos en quarantaine

Je n'ai pas peur. J'ai seulement le vertige. Il me faut réduire la distance entre l'ennemi et moi. L'affronter horizontalement. → brokenbonesareunhappy



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Wilhelm Feigel
✗ Clandestin



Féminin

■ topics : FERMÉS
■ mes posts : 236
■ avatar : Mathieu Amalric
■ profession : Directeur de la Continental Films et responsable de la Propagande cinéma

PAPIERS !
■ religion: Protestant par naissance et par habitude
■ situation amoureuse: Officiellement célibataire, officieusement pas insensible aux jolis minois de tous bords...
■ avis à la population:

MessageSujet: Re: Joseph COLOMBEL → Je ne m'inquiète pas de vous voir tomber, je m'inquiète de vous voir vous relever.   Jeu 20 Avr - 17:43

Quelle rapidité ! clap  
Dis, je suis la seule à voir ta signature en très grand ? (du genre, qui déforme la page ?)

Edit: j'ai trouvé la solution ! C'est à cause de Safari, ce navigateur Mac un peu nul qui ne reconnaît pas certains codes slamhead

₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪

Il faut porter en soi le chaos pour engendrer une étoile qui danse - Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joseph Colombel
◆ Soldat en goguette ◆



■ mes posts : 50
■ avatar : Aidan Turner
■ profession : Officiellement, employé à l'Abassade de Vichy comme capitaine dans le génie ♠ Officieusement, membre du comité directeur de Honneur et Armée (réseau de résistance)

PAPIERS !
■ religion: Catholique
■ situation amoureuse: Célibataire
■ avis à la population:

MessageSujet: Re: Joseph COLOMBEL → Je ne m'inquiète pas de vous voir tomber, je m'inquiète de vous voir vous relever.   Jeu 20 Avr - 17:51

Ah oui ! Je suis sous Firefox, depuis que j'ai découvert que c'est le navigateur qui pose le moins de problèmes pour visualiser les codages html ^^
C'est bien que tu aies trouvé une solution, mais si ça te gêne de nouveau ou si ce problème concerne d'autres personnes, je changerai tout simplement de signature. ;)

₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪



brûlé l'enclos en quarantaine

Je n'ai pas peur. J'ai seulement le vertige. Il me faut réduire la distance entre l'ennemi et moi. L'affronter horizontalement. → brokenbonesareunhappy



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Wilhelm Feigel
✗ Clandestin



Féminin

■ topics : FERMÉS
■ mes posts : 236
■ avatar : Mathieu Amalric
■ profession : Directeur de la Continental Films et responsable de la Propagande cinéma

PAPIERS !
■ religion: Protestant par naissance et par habitude
■ situation amoureuse: Officiellement célibataire, officieusement pas insensible aux jolis minois de tous bords...
■ avis à la population:

MessageSujet: Re: Joseph COLOMBEL → Je ne m'inquiète pas de vous voir tomber, je m'inquiète de vous voir vous relever.   Jeu 20 Avr - 17:57

Haha, non bien sûr, je ne vais pas te faire changer ta signature parce que ça déforme les quelques pages où tu postes, quand même ^^ de toute façon je vais bientôt migrer sur Firefox.
Bonne validation à toi et au plaisir de RP (même si Willy a très peu de contacts avec les Verts, en toute logique...) :')

₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪

Il faut porter en soi le chaos pour engendrer une étoile qui danse - Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joseph Colombel
◆ Soldat en goguette ◆



■ mes posts : 50
■ avatar : Aidan Turner
■ profession : Officiellement, employé à l'Abassade de Vichy comme capitaine dans le génie ♠ Officieusement, membre du comité directeur de Honneur et Armée (réseau de résistance)

PAPIERS !
■ religion: Catholique
■ situation amoureuse: Célibataire
■ avis à la population:

MessageSujet: Re: Joseph COLOMBEL → Je ne m'inquiète pas de vous voir tomber, je m'inquiète de vous voir vous relever.   Jeu 20 Avr - 18:01

"Les quelques pages" ! Qui te dit que ma grosse signature et moi n'allons pas étendre notre empire partout sur le forum et ruiner le visuel d'un maximum de sujets ? *mouhaha* laugh *rire sardonique*
Bref, je m'emporte, et en plus je commence à flooder intempestivement...
Merci et oui à bientôt quelque part ailleurs ;)

₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪



brûlé l'enclos en quarantaine

Je n'ai pas peur. J'ai seulement le vertige. Il me faut réduire la distance entre l'ennemi et moi. L'affronter horizontalement. → brokenbonesareunhappy



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elsa Auray
J'ai vu la mort se marrer et ramasser ce qu'il restait.



Féminin

■ topics : OUVERTS
■ mes posts : 5207
■ avatar : Rose Leslie
■ profession : Fausse étudiante, à la tête de la Brigade

PAPIERS !
■ religion: Juive, paraît-il, mais il y a bien longtemps que Dieu n'existe pas pour elle.
■ situation amoureuse: Définitivement de glace.
■ avis à la population:

MessageSujet: Re: Joseph COLOMBEL → Je ne m'inquiète pas de vous voir tomber, je m'inquiète de vous voir vous relever.   Jeu 20 Avr - 23:01

Ahhh mais c'est pour que ta signature faisait des trucs bizarres sur mon téléphone : tu sabotes Safari en fait Je crois que tu as pris un peu trop au sérieux les compétences en sabotage de Joseph gnhehe
*je sors loin*

Bref, soyons sérieux un peu face. Je viens de lire ta fiche et... comment dire... c'était tellement cool à lire On lit rarement des fiches aussi bien écrites et franchement, pour être honnête, j'en aurais volontiers lu beaucoup plus, ce n'était pas du tout trop long gaga J'aurais aimé en savoir un peu plus sur la jeunesse de Joseph mais ceci dit, ça se voit que tu as bien cerné le personnage du coup je compte sur toi pour développer ça dans tes RPs et dans tes liens et...
... JE TE VALIDE gnhehe

Au plaisir de jouer avec toi (il faut qu'on se trouve un lien) gnihi




Toutes mes félicitations, ta fiche a su toucher le cœur de nos berniques en chef, tu es à présent VALIDÉ. Le sort t'a désigné pour rejoindre l'équipe des berniques de la mer : tu trouveras toutes les explications à notre battle épique des berniques en cliquant ici. Sauras-tu faire gagner ton équipe ?

Mais l'aventure ne fait que commencer ! Merci de venir réserver ton avatar afin d'être sûr de pouvoir le conserver et de te recenser dans les registres de notre préfecture du forum, étape indispensable si tu ne veux pas qu'il t'arrive tes ennuis ! Tu dois tout d'abord te faire ajouter à la liste des membres et de leurs DC ainsi que dans le who's who des Allemands ou le who's who des résistants si tu es concerné.

Cette première étape achevée, tu peux désormais te lancer dans le jeu ! Mais pour t'éviter tout problème, nous avons quelques parachutes de secours : tu peux te faire des amis (ou toute autre connaissance car tout bon Parisien doit avoir un carnet d'adresses bien rempli) ainsi que remplir une petite bibliothèque pour ne pas te perdre dans les dizaines de rp que tu ne manqueras pas d'ouvrir ! Et si tu souhaites des idées de rp, n'oublie pas que tu peux aller consulter la partie top-secrète des complots.

Tu ne connais pas très bien Paris et tu es perdu dans nos rues ? N'hésite pas à consulter le petit guide de Paris qui t'accompagne où que tu ailles.

Nous te rappelons que tu peux solliciter les berniques en chef pour obtenir un rang et un logement à  partir de 100 messages.

Allez, il ne te reste plus qu'à venir nous faire un petit coucou dans le flood ou sur Facebook ! En ce moment, sur le forum, une intrigue générale est en cours, les Allemands ont décidé d'organiser quelques festivités ! N'hésite pas à en prendre connaissance !

Bon jeu parmi nous  

₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪


« Gémir, pleurer, prier est également lâche.
Fais énergiquement ta longue et lourde tâche
Dans la voie où le Sort a voulu t'appeler,
Puis après, comme moi, souffre et meurs sans parler. »
Alfred de Vigny ©️ .bizzle


team berniques d'eau douce:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ingrid Lorre
✗ Camarade



Féminin


■ topics : OUVERTS
■ mes posts : 304
■ avatar : Julianne Moore
■ profession : Responsable du groupe culture de la Propaganda

PAPIERS !
■ religion: Protestante
■ situation amoureuse: Mariée (malheureusement) à Maximilian Lorre
■ avis à la population:

MessageSujet: Re: Joseph COLOMBEL → Je ne m'inquiète pas de vous voir tomber, je m'inquiète de vous voir vous relever.   Jeu 20 Avr - 23:05

Bienvenue ! J'adore ce personnage, je suis super contente de le voir débarquer chou En plus j'ai beaucoup aimé la lecture de ta fiche, je l'ai trouvée vraiment très bien écrite

(Et sur chrome ta signature fonctionne, en tout cas de mon côté joy )

Edit : et tu es validéééé, bravo clap J'espère qu'on aurait l'occasion de se croiser en rp :DD

₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪
    None are more hopelessly enslaved than those who falsely believe they are free. Hopefully I am the spirit that always denies.

#TeamEauDouce:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joseph Colombel
◆ Soldat en goguette ◆



■ mes posts : 50
■ avatar : Aidan Turner
■ profession : Officiellement, employé à l'Abassade de Vichy comme capitaine dans le génie ♠ Officieusement, membre du comité directeur de Honneur et Armée (réseau de résistance)

PAPIERS !
■ religion: Catholique
■ situation amoureuse: Célibataire
■ avis à la population:

MessageSujet: Re: Joseph COLOMBEL → Je ne m'inquiète pas de vous voir tomber, je m'inquiète de vous voir vous relever.   Jeu 20 Avr - 23:25

Merci mesdames, vos compliments me font très plaisir, c'est gentil. joy

Elsa, c'est vrai que je n'ai pas voulu trop m'épancher (j'ai toujours peur d'ennuyer un peu ^^) mais, promis, je donnerai des détails au fil des RPs. Ce sera plus simple pour moi, en plus, je l'avoue !

Et avec plaisir pour des liens ! danciing

₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪



brûlé l'enclos en quarantaine

Je n'ai pas peur. J'ai seulement le vertige. Il me faut réduire la distance entre l'ennemi et moi. L'affronter horizontalement. → brokenbonesareunhappy



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Joseph COLOMBEL → Je ne m'inquiète pas de vous voir tomber, je m'inquiète de vous voir vous relever.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Joseph COLOMBEL → Je ne m'inquiète pas de vous voir tomber, je m'inquiète de vous voir vous relever.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Joseph COLOMBEL → Je ne m'inquiète pas de vous voir tomber, je m'inquiète de vous voir vous relever.
» Senatris Edmonde Beauzile denonse konplo kandida o Sena Willo Joseph pou UCADDE
» Joseph Lambert ap seme terè nan Jacmel
» Palace Ducarme Joseph presumé gwo chef bandi
» Doktè tout bon Carol Berotte Joseph rektè Mass. Bay's College

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
y e l l o w . TRICYCLE ::  :: « Montrez vos papiers » :: « Bon travail »-