Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | .
 

 Au bord de la schizophrénie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Wilhelm Feigel
✗ Clandestin



Féminin

■ topics : FERMÉS
■ mes posts : 234
■ avatar : Mathieu Amalric
■ profession : Directeur de la Continental Films et responsable de la Propagande cinéma

PAPIERS !
■ religion: Protestant par naissance et par habitude
■ situation amoureuse: Officiellement célibataire, officieusement pas insensible aux jolis minois de tous bords...
■ avis à la population:

MessageSujet: Au bord de la schizophrénie   Sam 24 Juin - 23:42

happy  Bon... je n'ai pas tout à fait fini mes oraux, mais ça y est, les berniques, après un an d'attente, je craque... j'avais très vaguement annoncé un ancien tirailleur engagé dans la Résistance, mais j'ai complètement changé de cap ! J'ai envie de jouer un perso marrant, avec de la gouaille et du caractère !
Je vous présente donc... Fedora Cavalli, alias Lola Lucia de son nom de scène !

- Sexe ? féminin
- Âge ? 40 ans
- Avatar désiré ? Helena Bonham-Carter. Elle est juste parfaite pour ce rôle, je peux pas faire autrement ^^'
Spoiler:
 
- Groupe, métier/grade ? Parisiens; Chanteuse & danseuse au Paradis.
- Description du personnage dans les grandes lignes Fedora, ou plutôt Lola, nom de scène qu’elle a choisi en France, est fille d’immigrés italiens. Ses parents viennent d’un milieu très modeste, travaillant dans une petite exploitation agricole du Piémont avant de choisir de quitter l’Italie pour des raisons économiques. Fedora, qui avait trouvé un travail de serveuse dans un bar de Turin après avoir quitté l’école à 14 ans, accepte de suivre sa famille qui s’installe à Grenoble. Elle a alors 18 ans. Fedora y passe trois ans, avant de décider de tenter sa chance dans la capitale. Mais la vie n’y est pas plus facile, d’autant qu’elle peine à maîtriser la langue de Molière; Fedora alterne période de chômage et petits boulots en usine à l’Est de Paris, quand elle ne parvient pas à trouver un poste de serveuse dans la capitale. Elle trouve du réconfort dans les cabarets bons marchés qu’elle fréquente, employée ça et là comme serveuse, et dont l’atmosphère la fascine. Chez elle, elle imite les chanteuses et les danseuses qui deviennent pour elle une source d’admiration. Cela dure ainsi plusieurs années; mais Fedora persévère, entretient quelques temps une idylle avec un homme qui la recommande à Eugène Manseau (ou avec Eugène lui-même?), directeur du cabaret « Au Paradis », où elle entre d’abord comme simple serveuse. C’est à l’occasion d’une absence imprévue d’une danseuse qu’elle est amenée à la remplacer; ces remplacements se font plus courants, et Fedora finit par être pressentie comme future danseuse, voire chanteuse, qui sait, si elle perfectionne son chant ? La jeune femme commence à s’entraîner nuit et jour et se voit accorder des rôles de plus en plus importants dans les revues, où on lui choisit le nom de scène de Lola. Elle commence à s’épanouir pleinement au cabaret où elle se sent dans son élément. Elle y découvre sa bisexualité et finit par incarner, aux yeux des danseuses plus jeunes et d’une partie de son public, l’image d’une femme libre au fort caractère, qui boit et fume plus que de raison et s’exprime dans un français argotique avec un fort accent italien. Elle est au Paradis depuis plusieurs années (1934-5 environ?) lorsque la guerre éclate. Mais Fedora est dans son monde, à présent, et se garde bien de se préoccuper des événements qui troublent l’Europe.
- Situation actuelle du personnage ? L’Occupation a bien changé certaines choses, bien sûr, à commencer par le public du Paradis, où la proportion d’Allemands se fait de plus en plus importante. Fedora tâche de faire comme si rien n’avait changé. Elle se questionne, bien sûr. Mais Lola est toujours là, et plus forte que jamais en apparence: son numéro est le clou de certaines soirées, elle apprend à chanter en Allemand pour le plus grand plaisir de son public et connait le succès auprès de certains, sur qui elle exerce une indéniable fascination. Lola, c’est comme Marlene Dietrich dans L’Ange bleu, en fait :)
Pourtant, ses occupations l’amènent à côtoyer des personnes de tout bord, sans forcément en être véritablement consciente…
Idées de liens ?  Cela m’amène aux liens de la demoiselle !
Alors, Lola est une femme qui collectionne les aventures sentimentales avec Allemands et Français, donc il y a de quoi faire de ce côté-là…!
Cependant, j’aimerais aussi beaucoup lui trouver un lien du côté de la Résistance; au départ je pensais à quelqu’un de sa famille, mais c’est difficile de rendre ça cohérent vu ses origines italiennes (je lui ferai peut être un scénario familial, comme un frère à la Brigade, qui sait…). Cette personne essaierait de la faire sortir de cette indifférence qu’elle affecte face aux événements et désapprouverait sa conduite présente (et ses liens mondains ou amoureux avec certains Allemands)… ça pourrait être un ami proche, peut être. L'idée, c'est que le perso peut un peu basculer à tout moment... et de n'importe quel côté.
De plus, je pense qu’un lien est nécéssaire avec tous les personnages du Paradis ! Jules Dumas, déjà :)
Je dois préciser le lien avec Eugène Manseau… je les vois bien avoir eu une ancienne liaison; ou alors Eugène a tenté en vain de séduire la chanteuse, mais celle-ci ne cesse de le tenir gentiment à distance :,)
J’avais imaginé un lien d’affection quasi fraternelle avec Inès Renaudin, genre petite soeur qu’elle conseille et encourage :) je vois bien une relation un peu plus tendue avec Claire Montigny, plus secrète et un peu rivale.
Ah, et comme notre Simone fréquente le cabaret, je vois très bien un lien avec elle aussi <3

Vos questions hum.... est-ce que l'idée vous plaaaaaît ? :P
C'est un peu un personnage type, entre la chanteuse de cabaret années 20 comme on l'imagine, et l'italienne felinienne ^^ mais ça fait longtemps que j'ai envie de jouer quelque chose de ce genre.
Si vous trouvez que ça ressemble trop à Inès, je peux expliciter ! Inès, pour moi, c'était une jeune fille encore assez ingénue qui tente de faire ses preuves comme danseuse, alors que je voulais jouer une vedette complètement libre et extravertie. Voilà :P
J'attends le mot des berniques ! cool

₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪

Il faut porter en soi le chaos pour engendrer une étoile qui danse - Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elsa Auray
J'ai vu la mort se marrer et ramasser ce qu'il restait.



Féminin

■ topics : OUVERTS
■ mes posts : 5160
■ avatar : Rose Leslie
■ profession : Fausse étudiante, à la tête de la Brigade

PAPIERS !
■ religion: Juive, paraît-il, mais il y a bien longtemps que Dieu n'existe pas pour elle.
■ situation amoureuse: Définitivement de glace.
■ avis à la population:

MessageSujet: Re: Au bord de la schizophrénie   Lun 26 Juin - 21:28

Héhé bienvenue au bord de la schizophrénie, et bientôt du côté obscur de la schizophrénie même... rawr Je suis contente de te voir te lancer en tout cas !

Mais trêve de blabla, passons donc à cette chère Fedora qui promet des choses très sympathiques face

Alors ça va aller très vite parce qu'en vrai, je n'ai vraiment rien à redire à ton personnage mdr Je ne connais pas bien le monde du spectacle/des cabarets, ni les affres de l'immigration italienne à l'époque, mais je trouve que ce que tu nous as présenté colle bien et paraît crédible
J'aime bien le fait que tu aies pris en compte la personnalité disons frivole d'Eugène pour l'intégrer à ton histoire gnhehe On ne peut pas officiellement rajouté un lien au PV d'Eugène, mais si tu veux que cette chère Lola ait eu une relation avec lui, moi ça ne me dérange pas Il sera toujours temps d'en discuter avec un potentiel joueur qui prendrait Eugène ! Simplement, ne développe peut-être pas énormément ce lien dans ta fiche pour vous laisser de la liberté et ne pas donner l'impression à un futur joueur de ne pas avoir le choix joy
Pour en revenir à Lola elle-même, c'est important à mon sens qu'elle ait en effet des liens avec la résistance ou les Allemands pour bien pouvoir l'intégrer dans toutes les intrigues du forum L'idée d'un résistant qui voudrait la pousser à passer de son côté est sympa, tu peux aussi avoir des Allemands en parallèle qui voudraient en faire une informatrice, et un personnage qui devrait naviguer entre deux camps... à voir (et si tu veux penser à un scénario par la suite, pourquoi pas ! on pourra en discuter - après ça peut aussi être Jules par exemple cool )

Voilà en fait je n'ai vraiment pas apporté grand chose, mais je n'ai rien à dire comme je te le disais tout à l'heure mdr J'aime bien l'idée d'un personnage un peu gouailleur, la danseuse un peu diva telle qu'on se l'imagine (j'ai une vague pensée pour Arletty, alors que ça n'a rien à voir mdr ) et qui peut être un modèle de femme qui est une forte personnalité ! Tu peux insister là-dessus je pense, voire en faire un perso un peu féministe (j'en sais rien, je propose) ?

Enfin voilà, tu l'auras compris : je valide volontiers tes chouettes idées Et tu vas pouvoir te lancer dans la fiche !

Si tu as la moindre question en parallèle, tu connais la maison, tu sais où nous trouver gnihi

₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪


« Gémir, pleurer, prier est également lâche.
Fais énergiquement ta longue et lourde tâche
Dans la voie où le Sort a voulu t'appeler,
Puis après, comme moi, souffre et meurs sans parler. »
Alfred de Vigny © .bizzle


team berniques d'eau douce:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fedora Cavalli
✗ Parachuté



Féminin

■ mes posts : 15
■ avatar : Helena Bonham-Carter (by Schizophrenic)
■ profession : Chanteuse et danseuse au Paradis; une vraie diva j'te jure.

MessageSujet: Re: Au bord de la schizophrénie   Sam 1 Juil - 23:56

Chouette chouette chouette bounce
Bon, ben je t'ai prise au mot et je me suis inscrite :P
Je suis d'accord avec ce que tu rajoutes, et sur le fait qu'il faudrait que je parle d'Eugène sans trop préciser. Je vais voir comment je tourne ça dans l'histoire de la dame joy
J'ai pensé qu'il serait peut être crédible de donner une fille à Fedora (vu ses tendances un peu volages, elle ne peut pas trop passer à côté.....), et puis ça rajoute un sujet de préoccupation au personnage...
Et sinon oui c'est tout à fait ça, le personnage gouailleur avec du caractère (et je comprends pourquoi tu penses à Arletty, je me souviens comment elle parle dans Hôtel du Nord ^^).
Je vais voir pour les liens. En tout cas il y a déjà pas mal de choses possibles avec les inscrits actuels... Je pourrais trouver quelque chose avec Eulalie aussi (peut être un peu de jalousie, parce que bon, même si Fedora adore le cabaret, elle admire un peu aussi les grandes sopranos de l'opéra whoa )... et l'un de tes persos n'est pas client du Paradis, par hasard ? :,)

₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪
the show must go on
Tu es la première femme du premier jour de la Création du monde. Tu es la mère, la soeur, l'amante, tu es le diable et tu es l'ange. Tu es la halte, le refuge dans la tempête, tu es si belle. ⚡ la dolce vita
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au bord de la schizophrénie   

Revenir en haut Aller en bas
 

Au bord de la schizophrénie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un certain bord de mer...
» Agréable promenade au bord de la source. [PV : Juxty.]
» A bord du Goeland
» Gare aux fromages géants au bord des routes suisses...
» Coucher de Soleil au bord de l'eau [Vanille et Canelle]

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
y e l l o w . TRICYCLE ::  :: « Partie invités » :: « Conception du personnage »-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet