Partagez | .
 

 Il est temps...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Peter Rosewood
✗ Parachuté



■ topics : OUVERTS
■ mes posts : 25
■ avatar : Michael Fassbender
■ profession : Chef de réseau SOE - Serveur sous couverture

PAPIERS !
■ religion: agnostique
■ situation amoureuse: célibataire
■ avis à la population:

MessageSujet: Il est temps...   Dim 2 Juil - 18:29

Cela fait des jours, des semaines même que je songe à ce moment. Que je me demande comment agir, quelle attitude adopter, quoi dire et quoi faire. Je me suis aussi à maintes reprises demandé si c'était une bonne idée, si je faisais bien de suivre mon instinct ou si je devrais me méfier. Il faut dire que ces derniers temps, suivre mes impressions, sortir des sentiers battus, tout cela n'a pas été une franche réussite. Je pourrais arguer que je suis toujours en vie ce qui, après des années à vivre dans la clandestinité, à être un résistant pour le moins actif, commence à relever du miracle. Et je pourrais arguer que c'est parce que j'ai toujours suivi mon instinct. Mais à dire vrai, j'ai une chance qui confine à l'insolence. Je suis toujours passé au travers des mailles du filet, j'ai vu la mort happer les gens qui me sont chers sans pour autant me toucher directement. Et, pour être honnête, je ne sais pas ce qui est le pire. Les voir tomber les uns après les autres alors que je m'en tire indemne est une situation que je ne souhaiterais à personne, vraiment personne. Pourtant, je ne peux pas abandonner, je n'ai pas le droit. Pour elle, en sa mémoire, pour la venger mais aussi pour permettre aux autres de vivre. De survivre à cette oppression et de montrer que Paris est toujours là, que ce Paris dans lequel j'ai vécu la plus belle histoire de ma vie renaitra malgré tout et que d'autres pourront y être heureux. Et oublier tous ces malheurs.

Mais pour cela, nous devons être plus nombreux. Il me faut de nouveau tisser un réseau solide, capable d'avoir les reins pour tenir face au prochain choc qui ne manquera pas d'arriver. Peut-être que ce sera le dernier, peut-être que les choses seront pires encore. Mais j'ai la certitude qu'il sera encore plus violent que les autres. Que ce soit à cause de cette fausse atmosphère festive, comme si les allemands cherchaient à masquer quelque chose ou, tout simplement parce qu'il  n'en peut être autrement. Nous ne pouvons pas nous éteindre et perdre face à la barbarie. Alors, c'est pour ça que je fixe le bâtiment qui abrite le Courrier Parisien. Je suis venu ici un nombre de fois incalculable ces derniers jours, à des heures des la journée parfois improbables pour éviter de me faire repérer par les allées et venues des militaires. J'ai compté les pas nécessaires pour aller de la porte du bâtiment à la ruelle qui m'intéresse et pour nous rendre aussi rapidement que possible vers le parc. J'ai passé un temps infini à réfléchir à la meilleure façon de faire pour l'aborder, pour rester discret, pour ne pas trop la surprendre et pour éviter de nous faire remarquer. Je sais bien que j'aurais pu tenter d'aller la voir chez elle mais, d'une certaine façon, je me dis que ce sera plus discret de cette façon non ? Au pire, je passerais pour un goujat qui aborde une jeune femme qui n'est pas intéressée, au mieux, les gens ne feront pas attention au joli petit couple qui se promène. Ou quelque chose de cet acabit.

J'inspire longuement, réalisant que j'aurais beau répéter encore et toujours la scène dans mon esprit, il y aura forcément des impondérables auxquels je ne pourrais pas être préparé. Et le premier, non des moindres, si je me suis trompé à son propos. tout pourrait basculer en un battement de cils et je serais obligé de fuir, voire de faire quelque chose de pire encore, tout ça parce que j'aurais accordé ma confiance à la mauvaise personne. Mais cela fait des mois que ça dure, je ne veux pas continuer comme ça. Surtout qu'elle peut nous être utile et qu'elle a l'air pleine de ressources. J'ai un bref regard à ma montre, une breloque que  l'on m'a donné lorsque j'ai été de nouveau parachuté pour ne pas éveiller les soupçons si les allemands voyaient que j'ai une montre de qualité, et je sens mes mâchoires se contracter alors que je voir sa silhouette sortir de l'immeuble. J'écrase la cigarette que je venais d'allumer, à regret et je sors de l'ombre une fois que je suis assuré qu'elle est bien seule.  

Et je la suis, à quelques pas de distance, jetant des regards aux alentours qui me confortent dans l'idée que j'ai bien choisi mon moment, autant que je pouvais le faire en tout cas. Pas l'ombre d'un uniforme à l'horizon pour le moment et personne qui n'ait l'air suspect. Hormis moi, cela va sans dire. J'accélère le pas pour passer mon bras sous celui de la jeune femme et je souffle, d'un ton aussi naturel que possible, tout en comptant le nombre de pas qu'il nous reste à faire. "C'est une belle fin de journée miss Hale vous ne trouvez pas ? De quoi faire une belle balade dans un coin tranquille." J'arrive à 112 pas et, comme chaque jour, je vois une patrouille de soldats tourner au coin de la rue. Alors, sans lui laisser le temps de réagir, je tourne dans cette ruelle que j'ai déjà remarqué à plusieurs reprises et je reprends, toujours sur le même ton. "Il était plus que temps de faire cette promenade. J'espère que vous n'avez rien de mieux de prévu dans l'immédiat car j'ai de grands projets pour nous deux." Je suis calme, posé, assuré. Je maitrise parfaitement la situation ou, en tout cas, j'arrive presque à m'en convaincre sans trop de difficulté. Je réfléchirais plus tard à l'absurdité de mon geste, ou à son intelligence. Pour le moment, il s'agit de confirmer ce que je soupçonne depuis quelques temps déjà. Nous verrons bien la suite en temps utile.
Revenir en haut Aller en bas
 

Il est temps...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps
» Arrêter le temps...
» Lit sa si t'a du temps a perdre mon chou =D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
y e l l o w . TRICYCLE ::  :: « Beaux quartiers » :: « Le Courrier Parisien »-